Marianne et les colonies de Gilles Manceron: introduction.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Marianne et les colonies de Gilles Manceron: introduction.

Message par Théo le Mar 7 Oct - 19:51

La république et son passé colonial

°La IIIe république pour justifier son "droit" à coloniser" >> Elle se l'est accordée au nom de l'idée des "races supérieures" et de "races inférieures" (tels que les "noirs d'afrique équatoriale".

°L'écart entre certaines pages de l'histoire de la république et les idéaux fondateurs de celles ci (abolition de l'esclaves, les droits de l'homme...)

°Difference entre les hommes blancs et les indigènes coloniaux, sauvages et gens de couleurs c'est que les premiers étaient titulaires des droits de l'homme et les seconds n'étaient pas concernés au même titre par ses droits!

Le paradoxe républicain

°Il se trouve dans un paradoxe plus vaste: le rapport de l'ensemble de l'Europe, qui a produit les principes d'humanismes.. et les autres mondes, marqué par l'esclavage et les colonisations (<

°Début de la IIIe République, discours spé. qui fait intervenir les droits de l'homme pour justifier la colo. (les a même déformés pour autoriser leur violation..)
>>invention d'un universalisme trucqué qui distingue les hommes blancs civilisés des indigènes sauvages
Citation de Sartre: "La terre comptait deux milliards d'habitants, soit cinq cents millions d'hommes et un milliard cinq cents millions d'indigènes"





Voilà, j'ai pas assez de temps d'internet pour mettre un peu plus.. Enfin je sais pas si c'est bien et si ça peu aider.. Enfin voilà sunny
[b]

Théo

Nombre de messages : 217
Age : 26
Localisation : 3eme rang à droite, de préférence près du mur :D
Date d'inscription : 20/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum