Georges Poulet "Proust"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Georges Poulet "Proust"

Message par Gwladys le Mer 1 Avr - 23:17

George Poulet



Etudes sur le temps humain, IV « Mesure de l’instant » = Proust



Intro :



*Proust se coupe t il du présent et du futur pour ne s’intéresser qu’au passé ?

« Le présent ne me plaît jamais , l’avenir me laisse indifférent, seul le passé me paraît beau »[Fernand Gregh Mystères ]

Ces propos sont ceux d’un personnage de F. Gregh, dont on s’accorde à croire qu’il est un portrait de Proust. Proust semble en effet s’ôter toute possibilité de choix. Une seule dimension lui reste : celle du passé. Et si l’on considère que le passé est la seule chose qui survive dans cette existence, alors « perdre le passé » équivaudrait à perdre l’existence. L’être qui s’est réduit à ne plus posséder que son passé découvre avec frayeur la situation mentale qui serait la sienne si le passé était définitivement perdu. On retrouve cette angoisse à travers les premières pages de La Recherche . (en effet, au début de l’œuvre protagoniste dépossédé de son passé).

Cette angoisse n’a-t-elle pas pour cause direct le rejet présent/futur ? Proust serait alors un être à part, détourné de ce qui intéresse les autres, c'est-à-dire l’actualité et l’avenir immédiat ? Apres tout, il fait souvent état dans son œuvre d’un présent qui ne le satisfait pas : « Dans l’essence même du présent, [il y a] une imperfection incurable. » [Les plaisirs et les jours Proust ]



Toutefois, si Proust ne se satisfait pas du présent, il n’en est pas pour autant coupé de l’avenir comme une première lecture pourrait le faire croire. En effet, chez l’auteur, l’amour du passé et précédé par l’amour du futur. Ainsi, Proust ne commence pas par être un homme du passé et du souvenir ; au contraire il est originellement un homme du futur et de l’espérance.

Gwladys

Nombre de messages : 75
Localisation : au 1er rang en periode de motivation extrême...ou au dernier rang pour manger mes clémentines tranqu
Date d'inscription : 23/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Georges Poulet "Proust"

Message par Gwladys le Mer 1 Avr - 23:19

Chapitre I



Prospectivité/Retrospectivité

Un même lieu peut apparaître tour à tour comme un objet de désir et de regret. (si c’est un lieu qui appartient au passé par exemple). Espoir/regret, prospectivité ( tourné vers l’avenir)/rétrospectivité (tourné vers le passé) ne sont que les 2 versants d’une même manière de sentir. Seule la perspectivité diffère en fonction du déplacement du corps ou du vieillissement de l’esprit.



Avenir

Dans l’œuvre de Proust, on trouve une primauté de la personne enfantine qui possède les espérances caractéristiques du premier âge de la vie. Espérances qui sont tournées vers l’avenir. Or l’avenir est ce que l’on ne connaît pas, ce que l’on ne re-connaît pas encore et qui est donc proprement indescriptible.

L’une des caractéristiques de l’enfance est également la découverte d’un nouvel univers au fil des jours. Cette caractéristique est commune à l’amour. En effet, aimer c’est passer une frontière et entrer dans un royaume différent. = à partir de ce moment là, le temps est autre. Le pouvoir de l’amour n’est donc pas différent de celui de l’enfance : il nous met en présence du neuf. Il restitue à l’avenir son caractère énigmatique et désirable.

L’avenir n’est pas une simple prolongation du passé à travers le présent. C’est une nouvelle façon de durer, un temps qui recommence à neuf. De toutes les caractéristiques de l’avenir, celle qui importe le plus à Proust, c’est le fait qu’il commence à partir du moment présent. Le plus beau temps de l’avenir est celui de l’imminence. Or, ce passage du présent au futur nécessite une sorte de bond.

L’amour décompose et recompose, détruit le temps pour le recommencer. Il précipite le cours de la durée et accroît le sentiment de l’imminence. L’espoir s’y trouve intensifié, le sentiment du présent, annulé. L’amour se caractérise par l’attente :

« Quand nous sommes amoureux nous retrouvons ce beau don de l’enfance que chaque jour soit pour nous l’objet d’une attente fiévreuse, le but plein d’inconnu de toutes nos espérances. Chaque rencontre attendue, chaque lettre espérée sont sans cesse devant nos yeux, tandis que nous trouvons si longue les heures inutiles… Aujourd’hui est un monde fini dont on ne peut plus rien tirer de bon, ni d’intéressant, n’y songeons plus. Ah ! cher demain, que je te sens près de moi ! » [ Jean Santeuil Proust ]



Le temps ne se possède pas, il se parcourt. (il en va de même pour l’espace) Ce qui importe, ce n’est pas la possession de l’objet, mais plutôt la progression vers ce but.



A chaque instant le personnage de Proust se retrouve devant une réalité et un avenir dont la signification ne lui est que partiellement révélée. Cela peut-être, par exemple, un salon, « domaine féerique qui contre toute attente ouvre devant lui ses avenues jusque là fermées. » [La Recherche Proust]. Cela peut être également une personne.

Le personnage proustien, contemplateur, se trouve en présence d’une entité qui refuse de se laisser immédiatement posséder ou connaître, et qui appartient par conséquent au monde de l’avenir :

« Mais j’avais beau rester devant les aubépines à respirer, à porter devant la pensée qui ne savait ce qu’elle devait en faire […] elle m’offrait indéfiniment le même charme avec une profusion inépuisable, mais sans me laisser approfondir davantage, comme ces mélodies qu’on rejoue cent fois de suite sans descendre plus avant dans leur secret. » [la Recherche Proust] = c’est en vain que le regard et la pensée se concentrent sur le mystère floral, celui-ci s’étale en face d’eux comme un objet impénétrable.

Or l’être est devant l’inconnu de l’avenir comme il est devant les fleurs. Cette coupure entre le moment où on contemple et le moment où on comprendra se retrouve en toute expérience proustienne, notamment dans l’épisode de la madeleine. Certes la madeleine renvoi au passé puisqu’elle reflète un souvenir. Mais à l’instant où il s’accomplit, le phénomène lui-même se divise naturellement en deux parts, dont l’une concerne le présent, et l’autre l’avenir. C’est véritablement devant sa propre expérience que le sujet est arrêté, comme devant un secret dont le sens lui est pour le moment refusé. C’est dans un autre moment que la révélation totale lui sera accordée. Pour employer les termes de Proust, « il est en face de quelque chose qui n’est pas encore. » . Seul l’avenir lui donnera la pleine connaissance du passé.

Mais cette connaissance n’est pas toujours totalement apportée, ce qui engendre bon nombre de déceptions. Or à quoi bon espérer un profit d’un mouvement de l’esprit qui n’aboutit jamais qu’à un échec ?

Si le futur devient le lieu de la déception et du malheur, il n’en reste pas moins le vain objet de convoitise que la pensée s’obstine à poursuivre. Les personnages proustiens ne peuvent s’empêcher de continuer à aimer ceux dont ils ont renoncé à obtenir l’amour.



« un jour vient où nous comprenons que demain ne saurait être tout autre qu’hier, puisqu’il en est fait. » [Chroniques Proust]

= Dans ces lignes, il est possible d’entrevoir déjà ce qu’on peut appeler l’état de renonciation ou d’indifférence qui, chez Proust, semble être celui auquel conduit invariablement la mort du désir. Ne disons donc pas que Proust est un rétrospectif de naissance et qu’il est orienté dès l’abord vers le passé. Disons que c’est un prospectif désabusé, un être qui, en raisons de désillusions précoces, renonce à l’avenir, mais y renonce difficilement. Et dans la rétrospectivité proustienne se distinguent les traces d’une prospectivité retournée. Dans l’homme du souvenir se distingue encore l’homme de l’espoir.

Gwladys

Nombre de messages : 75
Localisation : au 1er rang en periode de motivation extrême...ou au dernier rang pour manger mes clémentines tranqu
Date d'inscription : 23/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Georges Poulet "Proust"

Message par Théo le Mer 1 Avr - 23:34

Tu es folle..
TU GERES LE PATHE AUSSI §§
Very Happy

Théo

Nombre de messages : 217
Age : 26
Localisation : 3eme rang à droite, de préférence près du mur :D
Date d'inscription : 20/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Georges Poulet "Proust"

Message par Gwladys le Mer 1 Avr - 23:40

Que veux tu? j'entend bien prouver à ce gnome à la touffe surdimensionnée que même sans vouloir passer en khagne, on peut être caable de qqch XD

Gwladys

Nombre de messages : 75
Localisation : au 1er rang en periode de motivation extrême...ou au dernier rang pour manger mes clémentines tranqu
Date d'inscription : 23/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Georges Poulet "Proust"

Message par Gwladys le Jeu 2 Avr - 0:00

... à conditon de savoir taper sur un clavier U_U'

il a une drôle de tête mon "capable"

Au fait, le second et dernier chapitre de G. Poulet sera mis en ligne demain ou ce week end.

Bonne soirée la compagnie!

Gwladys

Nombre de messages : 75
Localisation : au 1er rang en periode de motivation extrême...ou au dernier rang pour manger mes clémentines tranqu
Date d'inscription : 23/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Georges Poulet "Proust"

Message par Lilas le Jeu 2 Avr - 6:56

Francis est un gnome à la touffe surdimensionnée?

Non, parce que si tu veux, comme j'ai cru le comprendre, donner une leçon à Ferré, tu ferais mieux de ficher du Hobbes ou du Locke, dear...

Moi, j'dis ça, j'dis rien, hein... *la la laaa*

_________________
"Chaque pensée devrait rappeler la ruine d'un sourire."

Jean-Luc Godard citant un salopard

Lilas
Admin

Nombre de messages : 765
Age : 26
Localisation : Les Escaliers de la Voie Lactée
Date d'inscription : 20/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Georges Poulet "Proust"

Message par Gwladys le Jeu 2 Avr - 20:27

Ouè, ce serait plus éfficace U_U'

mais restons serieux... moi, ficher de la philo? allons Lilas :p

Gwladys

Nombre de messages : 75
Localisation : au 1er rang en periode de motivation extrême...ou au dernier rang pour manger mes clémentines tranqu
Date d'inscription : 23/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Georges Poulet "Proust"

Message par Gwladys le Mer 8 Avr - 21:40

Chapitre 2



Le passé retrouvé n’est pas tant un passé qu’une prise de conscience du futur = c’est en revenant en arrière que l’esprit retrouve la faculté qu’il avait de s’élancer en avant. En effet, la mémoire affective lui fera revivre en un certain moment certaines émotions vécues jadis en d’autre moments. Plus encore que de simples émotions, Proust considère que la mémoire affective peut réveiller l’ensemble des souvenirs appartenants à la même époque. ( ainsi, c’est toute une enfance à Combray qui sort de la tasse de thé). Si cette associations entre deux moments existe, c’est en partie grâce à la tonalité affective qui fut celle de l’individu au moment où ce passé fut vécu. Or cette tonalité était celle d’un enfant tout entier orienté vers le futur, vers un sentiment d’espérance. Le temps perdu et retrouvé n’est donc pas seulement le passé, mais la capacité longtemps perdu d‘avoir foi en un futur.



Dans l’œuvre de Proust, passé et avenir, moment vécu et moment revécu, seront dc disposés de façon contiguë sur une même page ou dans un même chapitre. De l’intervalle qui sépare ces deux expériences, rien ou presque ne sera dit. Telle est la seule structure possible, car c’est la seule qui corresponde aux 2 temps du phénomène.



La Recherche est parsemée d’une série de renvois où le sens de l’événement ,est dévoilé au fur et à mesure. Partout dans La Recherche le passé apparaît ainsi comme le fondement et modèle du temps à venir. Non qu’il en constitue l’essence, mais simplement l’amorce.



La portée de l’œuvre de Proust

La Recherche est un roman d’apprentissage, l’histoire d’une vocation. C’est cette prospectivité finale qui importe avant tout.

Au delà d’une recherche du passé qui permet de « trouver » le futur, l’œuvre de Proust s’inscrit également dans une forme de futur particulière : celle de la postérité. L’œuvre affecte en effet plusieurs générations.

Gwladys

Nombre de messages : 75
Localisation : au 1er rang en periode de motivation extrême...ou au dernier rang pour manger mes clémentines tranqu
Date d'inscription : 23/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Georges Poulet "Proust"

Message par Mélanie le Ven 10 Avr - 2:30

Lilas a écrit:Francis est un gnome à la touffe surdimensionnée?

Non, parce que si tu veux, comme j'ai cru le comprendre, donner une leçon à Ferré, tu ferais mieux de ficher du Hobbes ou du Locke, dear...

Moi, j'dis ça, j'dis rien, hein... *la la laaa*
Very Happy j'avais pensé à elle aussi ..en tout cas Mewci Gwladys ...c'est dans ces moments la que je t'aime I love you

Mélanie

Nombre de messages : 148
Age : 25
Date d'inscription : 20/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Georges Poulet "Proust"

Message par laura le Dim 12 Avr - 15:05

thanksss gwladysssss I love you I love you I love you tu m'evite de passer mes vacs à lire du proust

laura

Nombre de messages : 65
Age : 26
Localisation : En general 3e ou 4e rang du milieu ,assez bien cachée pr etre tranquille:p
Date d'inscription : 21/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Georges Poulet "Proust"

Message par pauline le Jeu 23 Avr - 10:47

et tu nous évite également de lire un auteur qui a la malchance de s'appeler Poulet.. je sais que c'est naz mais je me marre à chaque fois que je vois la couverture donc pas facile de se concentrer
(c'était la remarque puérile du jour =) )

merci Gwladys!

pauline

Nombre de messages : 49
Age : 26
Date d'inscription : 20/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Georges Poulet "Proust"

Message par Gaïa le Ven 24 Avr - 15:14

je suis bien d'accord avec pauline

cot cot cooooot...

Gaïa

Nombre de messages : 281
Age : 26
Localisation : Rang du radiateur près de la fenêtre plutôt au fond
Date d'inscription : 19/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Georges Poulet "Proust"

Message par Lilas le Ven 24 Avr - 20:33

Juste comme ça, voici une genette les amis...



(et si vous en doutiez, je vous le dis: ceci a de longues dents et une humeur teigneuse)

_________________
"Chaque pensée devrait rappeler la ruine d'un sourire."

Jean-Luc Godard citant un salopard

Lilas
Admin

Nombre de messages : 765
Age : 26
Localisation : Les Escaliers de la Voie Lactée
Date d'inscription : 20/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Georges Poulet "Proust"

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 0:48


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum