notes: Rémond

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

notes: Rémond

Message par Hughito le Lun 30 Mar - 20:41

Les droites en France de Rémond









La droite en France de 1879 à 1914.

I) trois nouvelles droites

1902, juste avant les élections: deux coalitions s'affrontent.
Bloc de droite est minoritaire.
En 1899, la République est le gvt légal du pays, l''état de fait, d'ordre. Elle s'est installée.

Le royalisme décline.

Royalistes sont candidats sous le nom de conservateurs.
Après un regain d'espoir en 85 ( 176 sièges enlevés au premier tour par les conservateurs), la compromission avec le boulangisme a jeté le discrédit.
De même pour le Ralliement: défection de catholiques pour l'Action libérale de J Piou ou pour la Droite constitutionnelle a coupé le parti en deux.
Monarchistes ne peuvent se répartir entre légitimistes et orléanistes, dont le fossé qui les séparait a été comblé.
Chambord est mort (on a dès lors invité les légitimistes à se dissoudre).
Plus de Bonapartistes (en 99). Ils n'avaient ni les bastions géographiques ni les assises sociales traditionnelles.

Les trois droites ont pratiquement cessé de compter.

Entre 73 et 99, le rapport de force G/D s'est inversé.

Mutation du nationalisme vers la droite (Boulanger, Dreyfus).
Société fr est en mutation: industrialisation, urbanisation. Conditions de travail... Travailleurs incompris.

Le boulangisme cristallise le mécontentement à l'égard de la classe politique.
Boulanger « inventé » par l'extrême gauche radicale. Une partie de la gauche lui sera fidèle jusqu'au bout. Reste démocratique: suffrage universel afin de réviser la constitution.
Succès de Boulanger n'est pas un rejet de la Rep mais le refus d'un accaparement par un personnel politique indifférent à la justice sociale.
D'abord politique d'apaisement. On y retrouve des aspirations fondamentales du bonapartisme: république consulaire, pas domination d'une caste de parlementaires professionnels. Ni réactionnaire ni préfasciste.
A frayé la voie au socialisme.

Mais reclassement à droite. Thèmes de révision constitutionnelle, antiparlementarisme..
Il entraîne avec lui des radicaux. Nationalisme.

Le nationalisme apporte a la nouvelle droite un programme et un comportement.

En 1900, le nationalisme est devenu une composante de droite. Droite nationale devient militariste. Instrument de salut national.

Le religieux n'est plus le sacré.

Transformation de l'Eglise (nov 1890), avec l'appel au pape. Ralliement. Royalistes (surtout le slégitimistes) sont choqués. Ils continuent de faire de la défense religieuse un aspect essentiel, mais en veulent au pape de sa décision de reco de la Rep.

Les autrees droites sont plus cléricales (ordre de la souveraineté) que véritablement religieuses.
Plus militaristes que patriotes.

Antiparlementarisme:
l n'y avait pas d'hostilité en 73 au parlementarisme, à part la bonapartiste.
En 1900, le nationalisme est violemment antiparlementariste.
Pk? - il sont minoritaires au parlement
les scandales se succèdent depuis 15 ans. Affaire Wilson, Panama, accrédite l'idée que le personnel parlementaire se compose de fripouilles.

Boulanger avait lancé une campagne: « à bas les voleurs! ».

De tte façon, opposition de fondement. Le militarisme se méfie de l'éloquence, des débats oratoires. Tendances anti-intellectualistes.

Le nationalisme est assez creux. Quasiment pas de programme, surtout des antipathies.


Antiparlementarisme. Militarisme, exaltation de la discipline, de l'action, décrit de la parole, voire de l'intelligence y convergent. On accuse le régime qui morcelle l'opinion, affaiblit le pouvoir...
Polémique d'un presse à l'affût des scandales. Agitation des rues. Depuis le boulangisme, les partis de droite ne craignent plus la rue.

Paris passe de gauche à droite. A partir de 1900, droite contrôle, exception en 1904-1909. Droite hérite de la turbulence d'une pop urbaine. Pronunciamento de Déroulède, coups de canne de Christiani au président Loubet... Résistance du fort Chabrol aux forces de police. Préfascisme.

Attention, toute la droite n'est pas nationaliste.
1902: 220 élus de droite, 59 nationalistes. Pas majoritaire.
Autres droites: ralliés et progressistes. Mais éclipsées par son côté tapageur.

Droite ralliée: anciens monarchistes qui ont suivi les recommandations du souverain pontife et acceptent la Rep avec l'espoir de modifier la législation.
Essaye de créer une droite indépendante, mais échec.

Progressistes:
Action libérale de 1902.=Aboutissement d'une évolution vers la gauche.
Les progressistes, c'est le mouvement inverse. Ressemble aux orléanistes dans cette mutation.
1879: constitution du bloc dde défense Rep laisse en dehors les progressistes.
1880: le centre gauche vote avec la droite contre l'article sept.
1883: Jules Ferry proclame: le péril est à gauche.
1887: Baron Mackau. Tentative de rapprochement entre conservateurs et républicains de gvt. Le baron de Mackau, chef des droites, propose leur neutralité en échange d'une politique d'apaisement.
Pendant près de six mois, le cabinet Rouvier s'appuie à droite.

Mais l'agitation boulangiste vient tout remettre en cause.
Le ralliement rétablit les rapports. Des catholiques votent avec et pour les progressistes: c'est l'esprit nouveau.
Simultanément, division dans les rangs républicains. Les progressistes se rapprochent insensiblement de la droite, sur des projets de réformes fiscales par exemple.

De 96 à 98, Méline s'appuie sur une coalition des conservateurs et des progressistes.

Le groupe progressiste est coupé en deux par l'affaire Dreyfus: une partie se rejette à gauche avec Waldeck Rousseau et fait bloc avec les radicaux, le reste avec Méline passe complètement à droite. C'est le troisième élément de la coalition des droites en 1902. Avec l'affaire Dreyfus, les modérés sont passés à droite.
Bouleversements dans la géographie politique.

Ainsi, en 1902, coalition de trois droites contre un bloc de gauche.
Hommes, noms, étiquettes, programmes, tout a changé.

D'une coalition à l'autre

Pas de continuité, alors? Seulement une droite qui existe par différenciation de la gauche?
1899 – 1902: encore trois familles dans la coalition, comme en 73.

Hypothèse: ce sont les trois même droites qui se succèdent.
Les légitimistes sont les ralliés, les orléanistes ont leurs héritiers chez les républicains progressistes et le bonapartisme est devenu le nationalisme.
Voir photos analyse.

III)Nationalisme et ligues

Cependant, proportions des droites ont changé. La représentation parlementaire de la droite traditionaliste s'est amenuisée. 1902, les conservateurs, qui en regroupent tous les éléments, n'obtiennent que cinquante élus.

Hughito
Admin

Nombre de messages : 771
Date d'inscription : 20/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: notes: Rémond

Message par Lilas le Lun 30 Mar - 21:29

Hugo, je t'aime.

_________________
"Chaque pensée devrait rappeler la ruine d'un sourire."

Jean-Luc Godard citant un salopard

Lilas
Admin

Nombre de messages : 765
Age : 26
Localisation : Les Escaliers de la Voie Lactée
Date d'inscription : 20/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: notes: Rémond

Message par Hughito le Lun 30 Mar - 23:06

Je me suis rendu compte que ya un bout à la fin qui est sur mon mini pc... Je le transfère ou c'est pas la peine?

Hughito
Admin

Nombre de messages : 771
Date d'inscription : 20/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: notes: Rémond

Message par Léo le Lun 30 Mar - 23:32

Ouais ! Ouais !

Léo

Nombre de messages : 140
Age : 24
Date d'inscription : 20/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: notes: Rémond

Message par Hughito le Lun 30 Mar - 23:36

Je n'ai pas vu ce message




Non en fait il te le faut vraiment ^^ ?

Hughito
Admin

Nombre de messages : 771
Date d'inscription : 20/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: notes: Rémond

Message par Léo le Lun 30 Mar - 23:38

Bin pourquoi pas. J'ai plus de PQ de toute façon.

Léo

Nombre de messages : 140
Age : 24
Date d'inscription : 20/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: notes: Rémond

Message par Hughito le Mar 31 Mar - 0:10

Na na na. Démerde toi si c'est comme ça. De toute façon j'ai confiance en toi Smile

Hughito
Admin

Nombre de messages : 771
Date d'inscription : 20/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: notes: Rémond

Message par Lilas le Mar 31 Mar - 0:53

Moi je veux bien...

_________________
"Chaque pensée devrait rappeler la ruine d'un sourire."

Jean-Luc Godard citant un salopard

Lilas
Admin

Nombre de messages : 765
Age : 26
Localisation : Les Escaliers de la Voie Lactée
Date d'inscription : 20/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: notes: Rémond

Message par Hughito le Mar 31 Mar - 1:21


  1. Nationalisme et ligues

    Cependant, proportions des droites ont changé. La représentation parlementaire de la droite traditionaliste s'est amenuisée. 1902, les conservateurs, qui en regroupent tous les éléments, n'obtiennent que cinquante élus.




Nationalisme déteint sur les autres droites (style, méthodes...).
La défense cléricale prend une allure combative.
L'orléanisme également se laisse contaminer par la fièvre nationaliste.


Cependant, même si influent, le nationalisme n'a qu'une représentation limitée au parlement: 19 élus en 98. 1902: 59 élus, c'est plus, mais à peine plus que les conservateurs.
Progressistes: 111 élus. Mais font moins de bruit que les nationalistes.




1900-1905: types nouveaux d'organisations. Epoque charnière.
Ligues. Ligue d'Action française, la plus fameuse.
Voir p165: mode d'action des ligues et différences avec un parti.


P166: transformations de la vie politique et sociale.
Nouvelles problématiques. Anciennes droites ont décliné, au profit de nouvelles.


En plus des ligues et du nationalisme, les années 1900 voient la naissance de nouveaux mouvements: maurrassisme et action française.
L'Action française naît de l'affaire Dreyfus. Préoccupation: développer une doctrine (ce qui faisait défaut aux ligues qui ont précédé). Nationalistes.
Apparition de Maurras, monarchiste antiparlementaire, qui devient le porte parole de l'Action F.
Maurras rajeunit le mvt.


1903: l'Action française a donc assimilé deux courants des droites françaises avec ces thèmes: nationalisme et monarchisme.




  1. AF et les anciennes traditions de droite.
Antiparlementaire, antisémite, ultranationaliste. En a les méthodes: tapageuse (reprend le nom de « la gueuse » pour désigner la Rep, violences verbales, presse d'opinion, etc.
Détachement vis-à-vis de la démocratie, et de 89. Conception aristocratique de la société.
Refus des principes démocratiques l'apparente à la droite traditionaliste.


Nombreux intellectuels dans l'AF. Succès auprès des étudiants.




  1. contradictions internes: échec à la synthèse.

    passion/raison
    incohérence doctrinale
    conflit avec l'Eglise
    prob pour concilier politique du pape et le nationalisme intégral.


Mais ces contradictions ne seront pas un problème réel avant les années 30.
Droite réactionnaire.


Grande influence

Hughito
Admin

Nombre de messages : 771
Date d'inscription : 20/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: notes: Rémond

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 0:46


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum