morale du grand siecle pour mariiiine ^^

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

morale du grand siecle pour mariiiine ^^

Message par lowa le Mar 20 Jan - 23:46

paul bénichou : morales du grand siecle : "racine"

tragédie de racine = rencontre genre littéraire traditionnel nourri de sublime + nouvel esprit naturaliste hostile au sublime
--> liens particuliers avec prot royal mais surtt son tempérament + esprit gal de lépoque
tragédie reconstituée ds la premiere moitié du 17eme : voulait produire ds le publir lélan de ladmiration morale : tt est orienté vers le grand
la tragédie est encore telle au mmt de racine
les Grands, rois et princes = seuls persos dignes des tragédie. a leur gloire était liée celle du poete
--> la tentation de la tragédie héroique a dc été très forte pr racine
il na pas introduit tt de suite la nature ds ses tragédie
lhomme naturelo se glissa ds le theatre tragique sens en cioler le cadre ni les apparences et ss que lambition du sublime ai jamais cessé tout a fait de sattacher aux créations du poete
theatre de racine fait d'oscillations entre sublime traditionell et une psychologie qui le contredit
débute avec des tragédies conformes au gout du tps
thébaide ressemble à rodogune = mélagomanie meurtriere des perso, obsession royal, pathétique barbare de certaines scene
alexandre --> épisode de cyrus ==> fierté glorieuse mélee damour ds le couple du roi porus et de la reine ariane, ennemis dalexandre et décidés à défendre leur indépendance.
axiane parle comme émile de cinna ou la cornélie de pompée. alexandre tient les mm propos que le césar de corneille à cléopatre= dvt sa dame il est vaincu
au début, rien napparait de cette psychologie nouvelle de linstinc qui devait etre polus tard son originalité principale
1650: tendresse = forme renouveolée de la vieille religion courtoise et de ses thelmes traditionnels : dévouement absolu à lobjet aimé et idéalisation de lamour.
donc nuance et dosage de lhéroisme et de la tendresse: dominante de lhéroisme chez corneille, tendresses chez racine (on lui reproche son ecces de brutalité)
rare de trouver une tragédie purement tendre ou purement héroique
alexandre = large part a lhéroisme et a la gloire
---> deux creations principales de lidéalisme aristocratique
labsence de ce trait distincitf chez les heros raciniens traduit un bouleversement de la psychologie tragique
il nyaura de vrai revolution que ds le rejet simultané de lhéroisme et de la tendresse au nom de la nature
cf andromaque: inauguration de cette tentative
débat entre grece victorieuse et ce qui reste de troie = cadre de lintrigue/ interet de létat + devoirs familiaux / rivalité/ opposition/ ==== semble conforme aux habitudes recues
cf corneile : pertharite
mais andromaque = qqchose de tt nouveua: instinct y tient un langage inusité, incompatible avec les traditions de la morale héroique
--> dessin dune psychologie de lamour approfondie ensuite par racine ds bajazet et phèdre: élément le plus ouvertement contraire a la tradition
ds les thea et romans qui avaient la faveur du public = triomphe de lesprit modernisé de la chevalerie romanesque : racine rompt la tradition : amour violent et meurtrier totalement different de lamour courtois
lamour chevalesresque réside ds la soumission ou le dévouement à la perosnne aimée
lamour tel quil apparait = désir jalouxc et avide diff du culte rendu a letre aimé
équivalence de lamour et de la haine = axiome négation mm du dévouement chevaleresque / au centre de lamour racinien
person de roxande da sn bajazet : en elle lagressivité semble fondue en tte occasion à lattitude amoureuse et on a peine a limaginer heureuse
avec néron: lunion de lamour et de la cruauté sous une forme plus éortique
néro aime en junie sa victime et amour né du spéctacle dune detresse dt il é la cause: reverie amoureuse = reverie de persécution
phèdre : la haine de celui quelle aime emprunte chez elle un surcroit de force limpossibilité morale ou elle se trouve de sabandonner a son désir; lamour quelle a pour hyppolite la persécute et elle le voit comme un persécuteur.
torture passive ki va se transformer en agressivité / amour hyppo + arice = déclenchent la haine latente de phèdre
instinct de destruction ki épargne rarement les personnages raciniens --> suicide pr phèdre, hermione et atalide
assion brutale et possessive ke racine a substitué a lamour ideal de la chevalerie ne peut trouver son aliment et son équilibre ds la nature --> rattachement aux vues inhumaines de port royal
theatre de corneille non exempt de violence mais jalousie , crime, et vengeance accompagnée dune affirmation consciente de lindividu: chez racine les volte face de linstinc menent et ballotent le moi au lieu de lexalter.
passion chez racine = négation de la liberté, passion sous sa forme égoiste / rabaissement de lhomme au niveau de la nature
larochefoucault, racine pascal : subersion de la raison et de la conscience en mm tps ke de la volonté u perso, ki doit se faire illusion sur ce ki le conduit
fidel au jansénisme, racine fait de lexercice de lintellignece une duperie = caricature de lheroisme, réduit a une facade verbale
mais égarement de la raison ne se retrouve pas tjs : après andromaque: peinture dune decheance lucide qui se contemple elle mm avec desespoir et se sait ss remede
la perdition la plus pathétique est celle qui se mesure elle mm (hermione/ roxane)
langage stoique de la lamentation tragique chez corneille devient lamentation véritable chez racine, transposé de lorde de la fatalité exterieur à celui de la fatalité passionnelle
lutte sans fin de la nature et de la morale differente de lelan direct continu de la sublimation heroique
révolution ds la psychologie de lamour: lamour seul peut unir a legoisme la perte de soi et légarement.
laccent de la granduer nestp lus le mm chez racine que chez ceux de la génération précédente--> altération du sublime heroique / importance des demi-teintes
orgueil des amants et amantes jalouses
orgueil = blessure du moi entretenu par une honte cruelle qui ne peut soublier ke ds la violence -->lorgueil devient la mesure du déshonneur, rentré ds la nature.
ses perso se découvrent ds leur porpos sans tjs se connaitre--> psychologique naturaliste et force des faits
britannicus et mithridate= peinture des gdes ambitions

britannicus = intrigue amoureuse balancée par le duel de lambition mais chez agrippine ce nest pas une ambition cornélienne, son orgueil saccompagne de souffrance.
orgueil ki éclate en démarches imprudentes, en menace inconsidérees
racine a tjs peint les passions reputées grandes sous leur jour le moiins édifiants
racine est le premier qui ait élaboré vraiment dans un sens naturel et plus modrne lheritage romanesque : reserve spontanée des perso ds lheroisme: discretion de style

lowa

Nombre de messages : 47
Date d'inscription : 27/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: morale du grand siecle pour mariiiine ^^

Message par Marine le Mar 3 Fév - 22:43

:'( :'( :'(

Je l'avais pas vuuuuuuu :'(

merci quand meme (car je crois qu'il n'y a qu'une marine dans la classe et donc que c'est pour moi!)

Grand merci

Marine

Nombre de messages : 24
Age : 26
Date d'inscription : 24/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum