Francis Ponge, Méthodes, « La pratique de la littérature »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Francis Ponge, Méthodes, « La pratique de la littérature »

Message par Godelieve le Sam 27 Sep - 18:22

Voici ma fiche sur "la pratique de la littérature" extrait de Méthodes pour ceux qui sont intéressés, je sais, c'est un peu tard...

Francis Ponge, Méthodes, « La pratique de la littérature »

Une Eugénie: une chose venue ds la moment, authentiquement
Poésie résulte d’une sensibilité, poète courage d’exprimer cette sensibilité comme elle est.
Parole: qqch de sale ¹ écriture: nette, propre
Une des principales raisons d’écrire: qqch de propre, de net
Ecriture contre le hasard de la parole
Œuvre d’art véritable: celle qui donne de la nourriture à plsrs générat°
Littérature: gde vénération pour les très beaux textes anciens et insatisfactions de ce qu’on voit actuellement
Sensibilité présente au monde actuel s’exprime par la révolte, l’extase ou le ravissement
Toutes les choses sur terre sont fixées dans leur apparence, elles ont toutes un défaut, une damnation.
Sentiment de la présence des choses, sensibilité au monde muet: se trouve dans la poésie, tout le monde ne l’a pas
On s’occupe tjs des chsoes comme moyen, jms pour elles-mêmes.
Attitude de « Parti Pris des Choses » : sensibilité aux choses comme telles.
S’ajoute à cela une sensibilité concrète au langage, aux mots.
Il faut les 2 sensibilités pour être un artiste: du monde et à son moyen d’expression
Mots sont un monde concret, aussi dense et existant que le monde extérieur.
Mot a une extension, ds toutes langues, et une histoire, a parfois changé plrs fois de significations. Mot est une chose épaisse, contradictoire, avec beauté phonétique, beauté des voyelles, des syllabes, des diphtongues, musique. Chaque syllabe est un son.
Mot a 3 dimensions: pour l’œil, pour l’oreille et signification ® donc un objet
Signification du mot Est-ce qui fait la supériorité de la poésie-art de la parole sur les autres arts: chose plus grave, plus importante.
Il faut au poète utiliser les mots qui sont salis par un usage quotidient pour exprimer sa sensibilité au monde extérieur.
Deux mondes étanches: celui des objets et celui des hommes. Hommes sont muets, ils ne disent rien que des lieux communs. Donc d’une part le monde extérieur, d’autre part celui du langage, on ne peut rien faire passer d’un monde à l’autre.
Il faut que le texte, les mots, rendent au mieux la réalité des choses du monde extérieur. Il faut que le texte ait une réalité dans le monde des textes pour avoir une réalité égale à celle de la chose du monde extérieur dont il parle.
Aujourd’hui poète ne s’attache plus à la prosodie, au vers, à la rime: ils s’attachent à trouver le mot juste, qui exprime le mieux la réalité extérieure.
La poésie est à la portée de tout le monde, si tt le monde avait le courage de ses goûts, de ses associations d’idées. Les mots viennent même si n a pas le courage de les écrire du premier coup, il suffit d’attendre.

Godelieve

Nombre de messages : 7
Age : 26
Date d'inscription : 19/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Francis Ponge, Méthodes, « La pratique de la littérature »

Message par Hughito le Sam 27 Sep - 21:18

Ah tu me sauves!!

Je trouve les deux dernières phrases très belles.

Hughito
Admin

Nombre de messages : 771
Date d'inscription : 20/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum