Figure II "Langage poétique, poétique du langage"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Figure II "Langage poétique, poétique du langage"

Message par Rémi le Sam 27 Sep - 16:29

Figure II : "Langage poétique, poétique du langage"
Gérard Genette


. La présence ou l'absence du mètre dans le langage poétique constituait un critère décisif et sans équivoque, les contraintes réservées à l'expression poétique jusqu'au début du XXè s. ont établis une relative stabilité du critère dstinctif fondamental entre prose et poésie
La fin du XIXè et le début du XXè s. voit l'effondrement de ce système pour une poérie libérée des contraintes métriques et toutefois distincte de la prose.
(=> autrefois on lisait tout à voix haute, c'est le maître de St Augustin (maître Ambroise) qui aurait commencé à pratiquer la lecture silencieuse au IVè s.)
D'autres caractères du langage poétique apparaisent avec le formel (=articulation même du signifiant et du signifié considérés dans leur idéalité) qui ne tient pas en compte la substance du signifiant (=graphique ou phonique)
=> apparition des aspects sémantiques du langage poétique

. Le langage poétique par rapport à la prose se définit pas un écart (="fait de style"), la poétique se définit comme une stylistique du genre, étudiant et mesurant les déviations caractéristiques d'un genre de langage ou une écriture selon Barthes. L'écart poétique est non seulement déviation, mais aussi une infraction car la poésie est de l'antiprose ; écart absolu d'après Cohen.
C'est également une évolution diachronique de la poésie dans le sens d'une poéticité croissante, constat d'évolution (=> la poésie s'écarte) et principe majeur (l'écart est l'essence de la poésie)

=> étude de Cohen sur poésie fin XIX, romantique et symboliste
étude 1 : - écart par rapport à la norme prosaïque de l'isochronie entre phrase-son et phrase-sens
- écart avec rimes "non-catégorielles" (vocables de la même classe morphologique)
- écart par rapport au principe linguistique de synonymie des finales homonymes
étude 2 : écart grandissant dans l'impertinence de la prédication
étude 3 : tout épithète descriptive est redondante
étude 4 : inconséquence des coordinations
étude 5 : inversion, antéposition des épithètes
L'écart pour la poésie n'est pas une fin, mais un simple moyen. L'écart ne remplit sa fonction poétique lorsqu'il est instrument d'un changement de sens ; l'écart poétique se définit par sa réductibilité : écart réductible. Passage de sens dénotatif (intellectuel) au sens connatatif (affectif) => libération de la connotation.

. La poésie est à la fois une opération plus spécifique et plus étroitement liée à l'être intime du labgage. la poésie ne force pas le langage, elle le comble. loin de s'écartager du langage, elle s'établit et s'accomplit à son défaut.

. Disconvenance des sonorités et des significations, la diversité des idiomes (Saussure), l'aribtraire du signe, le caractère conventionnel de la raison liaison entre signifiant et signifié => raison d'être de la poésie
La fonction poétique doit "rénumérer" l'arbitraire du signe, pour motiver le langage. On oppose la fonction prosaïque (=transitive, la "forme") avec la fonction poétique (=la forme s'unit au sens)
Spéculation sur les propriétés sensibles de la parole, ressemblance entre "mot" et "chose" essence même du langage poétique pour Mallarmé : "la puissance des vers tient à une harmonie indéfinisable entre entre ce qu'ils disent et ce qu'ils sont"
Activité poétique liée à une imagination du langage : rêverie de la motivation linguistique.
La poétique du langage est les innombrables formes de l'imagination linguistique.

. Adaptation de deux façons :
- rapprocher le signifié du signifiant : infléchir le sens pour s'accorder la mieux possible à la forme sensible de l'expression
- rapprocher le signifiant du signifié : ordre sémantique de déplacer : c.a.d substituer au terme propre un autre terme détournée de son emploi et son sens pour lui en confier de nouveaux
ordre morphologique : le poète s'applique à modifier les formes existantes ou même à en forger de nouvelles
Toute espèce de motivation ne répont pas au voeu poétique profond qui est de parler un langage sensible.

. L'essentiel de la motivation poétique n'est pas dans ces artifices, il est dans l'attitude de lecture que le poème réussit à imposer au lecteur la présence intransitive et l'existence absolue : l'évidence poétique, Eluard.
. La véritable structure du langage poétique révèle sa véritable "structure" dans son état, un degré de présence et d'intensité à la seule condition que s'établisse une marge de silence qui l'isole au milieu de parler du quotidien
. La poésie se retire du langage par l'intérieur, par une action d'approfondissement et de retentissement.



Conclusion :
L'état poétique du langage poétique est le langage à l'état du de rêve. ce qui se définit comme écart n'est pas le langage poétique mais la prose (oratio sulta), la parole disjointe, le langage même comme écartement et disjonction des signifiants et des signifiés.
La poésie serait bien, comme le dit Cohen, antriprose et réduction de l'écart.





Remerciement à J.Buckley qui m'a maintenu concentré pendant tout le long, merci à ce "stool" pour m'avoir fait rester éveillé tellement il me faisait mal aux fesses etc. en espérant que cette fiche vous soit utile


Dernière édition par Rémi le Sam 27 Sep - 18:22, édité 1 fois

Rémi

Nombre de messages : 148
Age : 26
Date d'inscription : 19/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Figure II "Langage poétique, poétique du langage"

Message par Hughito le Sam 27 Sep - 17:46

Merci !!

Hughito
Admin

Nombre de messages : 771
Date d'inscription : 20/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Figure II "Langage poétique, poétique du langage"

Message par Rémi le Sam 27 Sep - 17:51

De rien... par contre c'est dommage, j'avais mis des couleurs, en italique, souligné et mis en gras certains trucs... :/

Rémi

Nombre de messages : 148
Age : 26
Date d'inscription : 19/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Figure II "Langage poétique, poétique du langage"

Message par Sarah le Sam 27 Sep - 18:14

Merci, tu n'as plus qu'à aller faire un peu d'exercice juste histoire d'avoir un peu moins mal aux fesses Wink

Sarah

Nombre de messages : 224
Age : 25
Localisation : quelque part ... au fond de la classe pour roupiller en paix
Date d'inscription : 22/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Figure II "Langage poétique, poétique du langage"

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 0:47


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum