Notes sur : La france de la belle épque

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Notes sur : La france de la belle épque

Message par Julia V le Mer 24 Sep - 9:38

Bonjour! Voilà j'ai pris des notes sur la france de la belle époque. J'avais tellement peur de poster des notes incomplettes que j'ai l'impression d'avoir recopier la moitié du chapitre. :p Je ne me suis occupée que du chapitre 4, il me semble que c'était le seul sur le sujet. J'espère que malgré leur longueur ces fiches pourront vous être utiles. Je suis comme hugo c'est à dire incappable de mettre un dossier alors :

La France de la belle époque :
Chapitre 4 :
1) LA SITUATION AU DEBUT DE LA BELLE EPOQUE : UN EXTERIEUR RASSURANT :

LA << PLUS GRANDE FRANCE >>

<< La plus grande France>> est un terme de Jacques Léotard. Le drapeau civilisateur flotte sur des territoires dont la superficie atteint 20 fois celle de la métropole, population qui dépasse un cinquième de notre pays.

Résultat d’une expansion coloniale :

1876 : empire colonial à 900 000 km2 passe à 10 millions à la belle époque. Et de 6 à 55 millions d’habitants.
Beaucoup de colonies françaises sont en Afrique noire.
La belle époque est l’ère des accords internationaux. La France obtient une position importante sur le Maroc. Partage entre grande puissance s’est étendu à l’Indochine, au Cambodge et à la Cohinchine.
Organisation et mise en valeur. Une partie des colonies d’Afrique sont réunies en AOF depuis 1885.
Hésitation entre :
_ Assimilation : centralisation, gouvernement direct par la France, loi française.
_ Association : autorités et coutumes traditionnelles. Au début de la belle époque c’est l’assimilation qui domine. Pas très efficace. L’éloignement permet des initiatives aux colonies.

Différences entre les colonies.
Indochine : plus riche, plus peuplée
Colonie d’Afrique française : beaucoup d’agriculture.
Algérie : colonisation de peuplement. Pas d’exploitation. Les colonies reçoivent peu des français alors qu’elles leur coûtent peu. Partenaire essentiel du commerce international de la France.
Scolarisation entreprise mais peu d’effort.

Bilan des responsabilités :

Années 188O : lien fort entre passion de la découverte et colonisation, goût de l’étude et assise de la domination française.

Raisons pour coloniser :
_ L’Europe en expansion a besoin de matières premières et de débouchés : Intérêt commercial à la colonisation. Placement de capitaux avantageux.
_ Idée aussi de prestige national. La France veut réparer l’effet qu’a causé la perte de l’alsace lorraine. Il faut compenser pour l’honneur. La défaite doit être effacée des mémoires.
_ Cause morale et religieuse : colonisateurs rendent hommages aux missionnaires.
_ Recherche de gloire personnelle pour devenir un personnage historique.

Pour tous régimes politiques il y a un <parti colonial>. Différentes associations.
LA FRANCE A LA TÊTE D’UN SYSTEME D’ALLIANCE :

Entente cordiale qui naquit à la belle époque : alliance franco-russe.

Alliance franco-russe :

France intéressée par le débouché qu’offrait la Russie à sa quête d’investissements productifs et surs engagés dans la voie d’une industrialisation moderne. Ne trouve plus assez de capitaux en Allemagne. Gouvernement français favorable à des investissements en Russie. La Russie quant à elle est attirée par les armes de manufactures françaises. La grande alliance se renforçant, la France est un point d’appui capital pour la Russie. Russie contre l’Autriche, France contre Allemagne, leur entente peut les sauver. Ils se rapprochent donc pendant la belle époque, les investissements se multiplient etc…

17 août 1892 : signature d’une convention militaire secrète (défendent l’autre si celui-ci se fait attaquer).

27 décembre 1893 : Le tsar ratifie l’alliance.

4 Janvier 1894 : France ratifie l’alliance.

Pour la France, il s’agit de la première bonne alliance depuis le second empire.

9 août 1899 : on resserre l’alliance. Durée illimitée pour l’équilibre en Europe et plus de paix.

Début XX e s : La France coure le risque d’être entraînée dans la guerre des balkans.

La France face à la Germanie :

Fin XIXe : Le ministre des affaires étrangères : Gabriel Hanotaux veut que les rapports avec l’Allemagne s’arrangent et se consacrer à la colonisation. La rivalité avec l’Angleterre se met en place.

1898 : A Fachoda au Soudan : danger de guerre entre la France et l’Angleterre. La France se retire. A partir de ce moment, il y a une entente cordiale entre les deux. Triple entente. Risque de confrontation avec l’Allemagne. L’All qui s’intéresse aux débouchés de la France et tente de l’attirer avec la Russie contre les anglais.
Terrain d’alliance : Maroc car la France veut le Maghreb. Faillite de politique de rapprochement économique à cause de l’avant guerre. Problème de l’Alsace Lorraine.

La politique de Delcassé (président des commissions parlementaires des affaires étrangères de juin 1898 à juin 1905)

Buts : chercher de nouveaux appuis contre l’ALL et continuer l’expansion coloniale. Idée de préparer le protectorat français sur le Maroc non contre la Grande Bretagne mais avec son appui.
Veut un rapprochement avec l’Italie (mauvaises relations dues aux différentes alliances, à la Tunisie qui est française mais où des colons Italiens étaient lésés), guerre douanières jusqu’en 1898 (Delcassé y met fin).
L’Italie et la France signent un accord politique secret : Italie reste neutre si la Fr est attaquée par l’Allemagne. L’Italie avait besoin de la bourse française.

L’entente cordiale :

Accord pas évident car l’Angleterre se heurtait à l’Asie et à la Russie qui étaient des alliés de la France. Problème au Soudan qui calme le jeu.

Mars 1899 : accord qui délimitait les zones d’influences respectives en Afrique centrale et orientale. L’Angleterre hésite à se rapprocher de l’Allemagne mais il y a trop de risques.

Entre la France et l’Angleterre c’est juste une entente. La G.B reste isolée jusqu’au 30 janvier 1902 : s’allie au japon. Si la Russie et le Japon entrent en guerre la France ne peut pas intervenir car l’Angleterre s’en mêlerait.

1904 : Déclenchement guerre Russo-jap. France et Grande Bretagne se dépêchent de concrétiser leurs accords.
Ils se laissent les mains libres en Egypte et au Maroc.

Cet ensemble d’accord rend la France beaucoup plus solide sur la scène internationale.

1904 : convention franco-espagnole qui fixe les zones d’influences au Maroc.

LA <<PLUS GRANDE CHOSE>> : L’ARMÉE :

Une armée renouée par la III e République. Loi de 1889 : service ramené à 3 ans.
31 mars 1905 : 2 ans.
Construction de nombreuses casernes. Une imagerie militaire se développe ce qui est un trait typique de la belle époque.

Débats et crises :

Causes : liens entre armée et politique.

Le rôle social et le rôle colonial :

Ces deux rôles de l’armée sont liés. Discipline s’est adoucie. Idée coloniale s’est militarisée depuis les Garnier et Brazza.

1913 : Appel des armes. Un sous-groupe de pression mène une vaste campagne d’opinion en faveur de la levée de nombreuses troupes noires dans les colonies. Un rôle social plus large est rempli par l’armée en tant qu’institution.

2) LA CONJONCTURE EXTERIEURE DE 1905 :

Première crise marocaine. Guerre Russo-jap, croissance économique mondiale, course aux armements navals.
Crise marocaine : pas une crise coloniale habituelle mais le signe de la stabilisation de la
colonisation classique et de l’émergence de la forme économique de l’impérialisme.

STABILISATION DE LA COLONISATION CLASSIQUE :

Grande convergence de 1900 sur le lac Tchad marque la fin des conquêtes africaine.
Les socialistes doivent empêcher une guerre avec le Maroc car ils ont le devoir de demander pour les peuples vaincus le traitement le plus humain et, pour les grandes voies de passage l’internationalisation.

LA FORME ECONOMIQUE DE L’IMPERALISME :

Son importance globale :

Les placements de capitaux français à l’étranger deviennent importants. La France en 1914 : est à 20% de l’investissement trans-national.
Causes de cette abondance : économiques et financières. Besoin en mise en valeur et la croissance démographique à l’étranger font que le taux d’intérêt dépasse celui de la France. Le gouvernement appuie les démarches et campagnes de placement.
Répartition géographique de ces investissements : Europe domine. La part des colonies s’est accrue pendant la belle époque.

Prodromes d’un divorce :

L’Empire colonial a peu attiré les capitaux français. Reçoivent peu et coûtent peu. Années 1896-1900 : partenaire essentiel
Depuis 1880 : commerce de la France avec ses colonies s’accroît.

CRISE MAROCAINE :

Les trois formes de pénétration française au Maroc (1900-1904)

Maroc : dernier territoire du Maghreb resté indépendant. Gouverné par la dynastie des chérifs hassaniens, les souverains. La France intervient militairement dans la zone entre chérifiens et algériens.

1901-1902 : Accords qui repoussent la limite française vers le Nord Ouest. Essaye tout comme l’Allemagne et l’Angleterre d’amener le sultan à réformer son armée.

1902 : Intervention des banques françaises au Maroc. Premier emprunt qui permet au sultan de régler ses dettes les plus urgentes. La France contrôle les revenus douaniers pour les 35 années à venir. Devient un seul créancier. Enjeux et jeux diplomatiques.

1904 : protectorat sur le Maroc. Propose un programme de réforme au sultan.

31 mars 1905 : Guillaume II voyant les réticences du sultan et les tensions entre l’Angleterre, France et Russie qui ne sont plus de bons alliés, veut faire pression sur la France. Propose une conférence internationale du Maroc. Delcassé refuse.

Le président du conseil : Rouvier, craignant un conflit avec l’Allemagne, exprime secrètement aux allemands son désir de départ de Delcassé.

6 juin 1905 : Conseil des ministres. Delcassé se voit forcé de démissionner.
Dénouement :

L’Allemagne reconnaît les intérêts de la France au Maroc. Suite à des défaites de la Russie au Japon, Guillaume II espère une alliance entre la France, la Russie, et l’Allemagne.

15 Décembre 1905 : Conversations militaires franco-anglaises. Les anglais sentant l’approche des Allemands veulent renforcer l’entente.

L’Allemagne est fâchée et est donc dure à la conférence sur le Maroc. Confrontation : franco-allemande. Personne ne soutient l’All.

3) PERILS EXTERIEURS OU PAIX ?

LA POLITIQUE ETRANGERE DE CLEMENCEAU (1906-1909)

Pour lui la prudence s’imposait face à l’Allemagne en pleine ascension démographique et militaire. Intérêts allemands s’implantent au Maroc suite à la conférence d’Algeciras.
Le président du conseil fait des efforts pour appliquer loyalement les accords d’internationalisation et dissiper les différents. Encourage le rapprochement économique et financier. Accords.
On renforce les liens. S’assurent que les anglais ne déclareront pas la guerre. France et Angleterre organisent leur programme naval (1908-1912).
Clemenceau soutient moins la Russie car ne veut pas se mêler des balkans. Fait en sorte d’éloigner l’Italie de la triple alliance.

31 août 1907 : La Grande Bretagne et la Russie règlent leurs désaccords. Avec le Japon surtout.

Opinion publique : peuple cocardier ou pacifique, chauvisme et manipulation :

Complexe de supériorité de la France face aux Italiens. Les voyages initiatiques en ALL, les nurses All n’empêchent pas l’hostilité.
Haine germanophobe ravivée par leur constat des progrès économiques qui les place deuxième derrière les Etats-Unis. Opinion publique manipulée.

Le pacifisme de la belle époque :

Progrès de la volonté de paix. Courant favorable à la création d’une « société des nations ». Différents types de personnes croient en la paix.
ex : SFIO en 1905 : Jaurès défend un internationalisme et un pacifisme raisonnables mais prolétariens, misant sur la solidarité internationale des travailleurs pour empêcher la guerre.



Julia V

Julia V

Nombre de messages : 32
Age : 26
Date d'inscription : 21/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re

Message par Julia V le Mer 24 Sep - 9:41

Je suis un peu une boulette, je viens de remarquer que j'aurais du mettre cette fiche dans "fiches de lecture". C'est bien moi ça :p
Enfin tant pis ça fait un peu tâche mais bon.. Bisous

Julia V

Nombre de messages : 32
Age : 26
Date d'inscription : 21/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Notes sur : La france de la belle épque

Message par Hughito le Mer 24 Sep - 21:29

Pas grave reposte ^^
Et surtout merci Smile

Hughito
Admin

Nombre de messages : 771
Date d'inscription : 20/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Notes sur : La france de la belle épque

Message par Sarah le Mer 8 Oct - 18:07

tu fais super bien tes fiches Julia merci beaucoup ! Wink

Sarah

Nombre de messages : 224
Age : 25
Localisation : quelque part ... au fond de la classe pour roupiller en paix
Date d'inscription : 22/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Notes sur : La france de la belle épque

Message par Julia V le Jeu 9 Oct - 18:08

hi hi merci beaucoup!!!!

Julia V

Nombre de messages : 32
Age : 26
Date d'inscription : 21/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Notes sur : La france de la belle épque

Message par laura le Sam 13 Déc - 19:06

est-ce que c'est à reviser ca pour le concours blanc?

laura

Nombre de messages : 65
Age : 26
Localisation : En general 3e ou 4e rang du milieu ,assez bien cachée pr etre tranquille:p
Date d'inscription : 21/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Notes sur : La france de la belle épque

Message par Théo le Sam 13 Déc - 20:15

Oui

Théo

Nombre de messages : 217
Age : 26
Localisation : 3eme rang à droite, de préférence près du mur :D
Date d'inscription : 20/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Notes sur : La france de la belle épque

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 0:46


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum